Il est conseiller de ne pas regarder l’estampe uniquement à plat, mais de l’incliner à 45° et de l’exposer à une lumière naturelle rasante.

Regardez, là dans les zones ouvertes de l’impression où il n’y a pas de couleurs vous pouvez maintenant voir la surface texturée du «washi», pas seulement un espace blanc vierge. Regardez, là, dans cette zone de couleur lisse, vous pouvez maintenant voir comment les pigments ont été absorbés profondément dans le corps du papier, et ne vous asseyez pas simplement sur la surface. Regardez, là au bord de cette ligne sculptée – maintenant vous pouvez voir l’ombre qui montre où le baren a pressé le papier sur le bloc sculpté.

Pouvez-vous maintenant voir la beauté de cette gravure sur bois?